NOS FORMATEUR.TRICE.S ONT DU TALENT

CAROLE LACOURTIADE | #NFODT

ZOOM sur Carole Lacourtiade formatrice Formassimo pour la formation Accompagner des artsites et leur projet . 7 questions pour découvrir son parcours atypique, ses activités et ce qui l’a poussé à devenir formatrice !

  • Peux-tu nous présenter ton parcours jusqu’à aujourd’hui ?

Après un bac artistique et littéraire, la langue anglaise et la photographie m’ont amenée à vivre une année en Irlande où j’ai pu découvrir une chose essentielle : la liberté musicale, la force du lien social via la musique, le chant de rue et la valorisation des pratiques amateurs au-delà de toutes considérations « expertes », juste la musique !

Je  travaille dans le secteur culturel depuis 1999, j’ai parcouru des postes tels que programmatrice, coordinatrice associative et chargée de mission départementale pour les musiques actuelles.

Je me suis formée tout au long de mon parcours professionnel et continue d’ailleurs à me former. Deux diplômes marquent ce parcours : une licence professionnelle d’administration culturelle et un master 2 de directions de projets culturels que j’ai obtenu après 10 ans d’expérience professionnelle, sentant le besoin de (re)questionner ma vision du secteur.

  • Quelle sont tes activités actuelles ?

Je suis actuellement chargée de mission au sein du DLA (Dispositif Local d’Accompagnement) : je réalise principalement des diagnostics de structures (associations et coopératives) et mets en place des parcours d’accompagnement. Ceci sur l’ensemble du secteur de l’ESS.

Après des années passées dans le secteur culturel, ce poste me permet une plus grande ouverture à d’autres secteurs professionnels qui viennent nourrir encore davantage mon approche de l’accompagnement.

Parallèlement à cet emploi, j’exerce au sein d’une CAE (Coopérative d’Emploi et d’Activité) une activité de formation, de conseil et d’accompagnement du secteur culturel et socio-culturel.

  • Peux-tu nous raconter un moment, une anecdote de ton parcours professionnel qui t’a fait évoluer et comprendre l’importance de la formation ?

Plus qu’une anecdote précise, il s’agit pour moi d’une façon de concevoir mon travail au long court. Un genre de « formation permanente », qu’elle soit formelle ou informelle, diplômante ou qualifiante : une perpétuelle réflexion sur les savoirs et partage d’expériences, une remise en question constructive de sa posture professionnelle.

En 2001, mes premières formations à l’IRMA ont été un genre de choc culturel pour moi : je passais de programmatrice (emploi jeune) en milieu rural montagnard au top de la formation dans les musiques amplifiées et urbaines…comment vous dire ? mes retours au pays étaient parfois un peu bousculés ! mais j’adorais !

  • Comment es-tu devenu.e formatrice ? Qu’est ce qui t’as donné envie de le devenir ?

Ma dernière formation à l’Observatoire des Politiques Culturelles de Grenoble a été un facteur déclencheur de mon envie de transmission. Sur la base de mon travail de mémoire (qui portait sur l’accompagnement du point de vue des politiques publiques) , j’ai donc entrepris une formation de formateurs. Le but était de rendre accessible le contenu de mes recherches pour en tirer des outils pratiques facilitant les situations d’accompagnement diverses dans le secteur culturel et artistique. Cette formation de formateurs a été très bénéfique car la démarche pédagogique nécessite des savoir-faire et des savoir-être spécifiques.

Formassimo m’a ensuite proposé de faire partie de leurs formateurs et cette marque de confiance m’a permis de me lancer et de me rendre compte à quel point j’étais en fait animée (presque sans me l’avouer) depuis longtemps par ce désir de transmission. La relation de travail avec Formassimo est également une ressource pour moi, elle questionne et permet d’améliorer régulièrement le contenu et la démarche de formation ; et nous tenons énormément compte des retours des apprenant.es.

  • Dans les formations que tu dispenses chez Formassimo, qu’est-ce que tu souhaites apporter aux apprenant.es que tu accompagnes ? 

Les personnes qui participent à ma formation prennent ce temps sur leur temps de travail ou libre mais il me semble primordial d’accorder une réelle attention à ce qu’ils repartent avec des apports théoriques et pratiques en vue d’une évolution.

Je souhaite que cette formation apporte des réponses mais vienne aussi questionner en profondeur nos choix professionnels, observer nos faiblesses et valoriser nos bonnes pratiques.

J’apprends aussi beaucoup des apprenant.es, c’est quasiment une montée en compétence collective, grâce au rythme dynamique des échanges et à l’écoute mutuelle.

Un temps de partage et de convivialité duquel on ressort avec des réponses concrètes à des problématiques rencontrées en situation d’accompagnement. Je souhaite que nous allions ensemble plus loin dans la réflexion sur des métiers d’accompagnement (parfois mal définis) afin d’asseoir une posture confortable et légitime.

  • Parlons pédagogie ! Qu’est-ce que tu utilises comme astuce ou méthode pour transmettre efficacement lors d’une formation ?

L’écoute est et reste la base, je ne l’ai pas inventé ! Ensuite des approches ludiques, imagées et surtout interactives se retrouvent tout au long de mes formations.  Partir de cas concrets et tenter de les résoudre ensemble avec des techniques adaptées. Nous partons souvent de l’individuel pour aller vers le collectif : comme pour la création d’un parcours d’accompagnement personnalisé par exemple.

J’expérimente et renouvelle régulièrement de nouvelles techniques d’animations, on utilise notre corps, on se libère !

La dynamique de groupe est fondamentale, mon approche cherche à instaurer une qualité d’écoute collective et équilibrée, nous nous accompagnons les uns et les autres ; ça peut paraître abstrait au départ mais ça se révèle au final être un super exercice pratique.

  • Un dernier mot pour la fin ?

La relation de confiance avec Formassimo est un socle pour moi, un partage de valeurs essentiel au climat coopératif et engageant des sessions de formations.

Je pense qu’il faut toujours garder une part de créativité lors des formations ! Les apprenant.es inspirent et font évoluer ces moments. Pas de pédagogie descendante pour ma part ! Une relation équilibrée où la réciprocité et la réflexivité ont toute leur place. Nous apprenons ensemble.

Vous souhaitez vous former ? Retrouvez toutes nos formations dédiées aux métiers du secteur culturel

Vous avez des questions ? Vous souhaitez que notre équipe vous accompagne dans votre demande de financement ? Contactez-nous 

conseil@formassimo.org ou 09.81.69.34.38